FAIRE L’AMOUR

FAIRE L’AMOUR

477
1
PARTAGER
Dialogue. Partage. Calme. Paix intérieure. Sentiment de sécurité partagé.
Les cœurs se rejoignent dans un quelque part au-delà de temps.
Les âmes se sentent proches. Elles sont bien.
Un éclair dans les yeux, un geste, un soupir, comme une atmosphère chargée de sens apparait soudainement.
À l’intérieur de soi, une douce chaleur naît, réponse du corps à l’odeur des âmes.
Besoin de s’unir.
Les chaleurs se mêlent. Les souffles s’enlacent et virevoltent autour de nous.
Lèvres qui se touchent. Qui se sentent. Qui se mordillent un peu.
Souffles qui s’unissent.
Tourbillon de sensualité.
Langues qui se touchent pour parler en silence avec les mêmes mots puis s’écartent pour que les yeux prennent la relève.
Les yeux se croisent et fusionnent.
Douce alternance du mariage des yeux et des bouches. Toutes deux grandes ouvertes pour laisser passer le souffle de la vie, de l’amour pur.
Fusion des âmes.
Montée fulgurante du désir.
Mains qui se croisent, se touchent,  se promènent.
Exploration des corps.
Mélange des corps.
Union.
Moment de pause. Regards complices.
Unis.
Calme. Sérénité. Joie.
Mouvements lents des corps qui profitent de n’être qu’un.
Bourrasque d’instincts. Retour de l’animalité.
Rythme qui s’accélère.
Symphonie d’énergie de vie qui éclate.
Plaisir qui monte.
Envahissement.
Regards qui se croisent, qui fusionnent.
Le corps et l’âme ne font plus qu’un.
Fusion des âmes et des corps dans un élan d’horizontalité et de verticalité.
Le ciel et la terre s’unissent à travers les âmes et les corps des amants.
Explosion.
Vide.
Amour.

1 commentaire

  1. Faire l'amour… Peut-on 'faire' l'amour ? Ou est-ce l'amour qui nous fait, qui nous invite à nous faire, à nous construire, à devenir ?
    Quand 'le ciel et la terre s'unissent à travers les corps et les âmes des amants', 'faire l'amour' me paraît insuffisant… Quand 'le ciel et la terre s'unissent à travers les corps et les âmes des amants', 'célébrer la vie' me paraît plus près de ce que je vis, de ce que je suis…

REPONDRE

twenty − ten =