Accueil Amour L’AMOUR, ÇA SE TRAVAILLE!

L’AMOUR, ÇA SE TRAVAILLE!

598
0
PARTAGER

Il m’arrive d’écouter des séries télé pour le seul plaisir de me divertir. Pourtant, il arrive dans ces séries que certaines choses me fassent réagir plus que je n’aurais cru malgré le côté divertissant et superficiel de la série.

Ainsi, ces temps-ci, j’écoute « Flash ».

« Flash », c’est Barry. Il va à une vitesse fulgurante (super-pouvoir) mais a aussi une vie sentimentale. Il est en effet très amoureux d’Iris, sa conjointe qui le lui rend bien.

Or, alors qu’il a été projeté dans le futur, il a vu un monstre la tuer. Il est décidé à la sauver et comme il a remarqué dans cette image du futur qu’elle ne portait pas d’alliance, il a décidé de la demander en mariage, espérant ainsi changer le futur et éviter le drame.

Lorsqu’Iris apprend que Barry l’a demandé en mariage pour la sauver, elle s’offusque, lui dit qu’elle avait espéré qu’il lui fasse sa demande par amour et non par peur et que désormais les choses ne seront plus jamais les mêmes entre eux.

Un épisode plus loin, Iris est revenu à la raison et comprend le côté noble de la démarche de Barry et lui dit qu’elle désire quand même l’épouser.

Barry lui répond alors qu’en fait, elle avait raison et qu’il considère qu’ils ont besoin d’une pause dans leur couple.

QUOI?

Pourquoi faire simple quand on peut faire ça compliqué n’est-ce pas?

Certains me diront que ce n’est qu’une histoire et que là, par-dessus tout, le scénariste n’a pas été très crédible.

Pourtant, combien de couples se séparent chaque année à cause d’un amas de petites choses qu’ils ont laissé s’amonceler dans leur histoire sans jamais prendre le temps d’en discuter.

Quand ça va mal, on ne déclare pas que les choses ne seront plus jamais pareilles, on ne dit pas qu’on a besoin d’une pause. On s’assoit et on en discute.

À moins bien-sûr que l’un n’aime pas l’autre, auquel cas il n’y a pas grand-chose à faire… Quoi que si l’amour était présent au départ, il peut aussi être possible de le retrouver.

Beaucoup de gens de nos jours s’imaginent que l’amour entre deux êtres est une chose qui doit aller de soi et que jamais rien ne doit entacher cet amour. Dès qu’il y a une difficulté, on pense immédiatement qu’on est peut-être incompatible. Mais on ne prend pas le temps d’en parler.

Comme le dit justement Marc Pistorio dans son excellent ouvrage « Vérité ou conséquences » :

« La notion de travail dans le couple heurte parce que ce que l’on souhaiterait, dans l’absolu, consisterait à vivre une relation douce, harmonieuse, chaleureuse, dégagée de tout effort. Ce serait simple, mais il est utopique de nourrir l’idée en tant qu’adulte. (…) Être aimé est certes possible, mais pas sans effort, et c’est en cela qu’il y a un vrai travail à accomplir. Pour parvenir à une relation pleine d’équilibre au désir sans cesse renouvelé, il faut déployer une activité soutenue, s’employer autant que possible dans un engagement volontaire à nourrir le couple. »

Barry et Iris ont vraiment l’art de compliquer les choses dans la série dont je vous parle. Je sais bien que ce n’est qu’une émission de télé, mais tant de couples agissent ainsi, se laissant aller à la passion du moment et fuyant systématiquement lorsqu’un problème se présente.

Ce n’est pas ça l’amour.

Ça, c’est la passion du début. Un bouquet d’hormones censé être là pour donner le goût de travailler, d’assurer la pérennité de cet amour naissant.

Pour peu que quelqu’un me regarde, accepte de prendre le risque de lier son destin au mien, accepte de faire la gageure que l’on puisse partager nos vies, j’ai non seulement à honorer son engagement, mais moi aussi à m’engager. À répondre à l’honneur qu’il me fait en lui faisant honneur à mon tour.

Et cela veut dire travailler. Discuter. Communiquer. Dans la confiance que l’on puisse y arriver. Dans l’élan d’aller chercher les outils qu’il me faut quand j’en manque. Dans l’amour.

La seule et unique situation où l’on doive se séparer, à moins de maltraitance, bien sûr, c’est si l’amour manque.

Barry et Iris s’aiment… Mais ils ne s’assoient pas pour discuter. Ils ne regardent pas comment maintenir le lien. Ils ne s’emploient pas à nommer leurs besoins non plus.

Il n’y a pas d’avenir pour les couples qui n’acceptent pas de travailler à leur avenir.

Oh, bien-sûr, ce n’est pas romantique.

Ce n’est pas rose bonbon.

Ce n’est pas fleur bleue.

Mais c’est foutument efficace.

Vous vous aimez? Alors travaillez-y. Tous les deux surtout. Un seul, ça ne marche pas.

C’est un grand privilège que vous avez de vous avoir l’un l’autre dans vos vies. Prenez-en conscience. Honorez ça. N’allez pas tout foutre en l’air parce que vous n’osez pas parler de vos difficultés et surtout n’allez pas penser que c’est foutu parce que vous avez des difficultés.

L’amour, ça se travaille.

Et à force de travail, on y arrive…

Toujours.

——————————–

Vous avez aimé cet article et vous désirez contribuer? La publication de ces textes est désormais une des seules façons que j’ai de gagner ma vie. Si donc vous en avez les moyens et l’élan, vous pouvez faire un don en cliquant plus bas.




PARTAGER
Article précédentOUI, VOUS AVEZ TOUJOURS RAISON.
Prochain articleQUAND L’AMOUR S’INQUIÈTE
Jean Rochette
Coach personnel, psychologue et psychothérapeute, Jean Rochette se passionne pour nos deux chemins de vie: pour soi (nos enjeux) et pour les autres (la mission). Il est l'auteur de "Faites exploser vos couleurs" aux Éditions du Dauphin Blanc. Diplômé de niveau maîtrise (Master) en Sciences de la religion (Université de Sherbrooke) et en Psychologie (Université Laval), il a enseigné pendant 32 ans dans un collège du Québec.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

9 − huit =