Accueil Argent NON, CE N’EST PAS GRATUIT: SE RETROUVER DANS LES OFFRES DE DÉVELOPPEMENT...

NON, CE N’EST PAS GRATUIT: SE RETROUVER DANS LES OFFRES DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

638
0
PARTAGER

Non, ce n’est pas gratuit.

Je ne sais pas si le mot vous choque mais oui, le développement personnel est une industrie.

Depuis le livre « Le secret » et la série « Bouillon de poulet », on a vu se multiplier le nombre d’intervenants, coaches, guides etc. qui proposent tous leurs services en général à partir de leur propre expérience de vie et de diverses formations qu’ils ont suivi auprès d’autres guides, coaches et intervenants.

Or, c’est un vieux fantasme issu de notre tradition judéo-chrétienne que les gens qui prennent soin de l’esprit des autres (et de leur âme) devraient le faire gratuitement. Ils devraient avoir ces qualités de don de soi et d’abnégation qui font qu’ils devraient avoir honte même de facturer de tels services.

Il est pourtant facile de démonter une telle croyance puisque de un, ces personnes sont des être humains qui doivent vivre, payer leur loyer, manger, dormir, élever leurs enfants. Ils ne peuvent pas travailler gratuitement. De deux, ils sont des professionnels et à ce titre, méritent un salaire de professionnel.

Il serait tentant de se dire qu’ils font de l’argent sur le dos des souffrances des autres, mais dans ce cas, il faudrait en dire autant des professionnels de la santé, des mécaniciens et de toute personne qui répare des objets.

Dans ce cas, plutôt que de s’insurger contre le fait que ça coûte quelque chose, il vaut plutôt mieux s’assurer, comme dans tout service professionnel, qu’on en a pour son argent.

Chez les intervenants en développement personnel, les termes utilisés pour faire la promotion des « produits » — car ce sont des produits à vendre — varient beaucoup. Comment s’y retrouver?

Voici quelques lignes qui pourront vous aider à faire votre choix ainsi que quelques recommandations de prudence.
Une formation.
 
Une formation vise normalement un apprentissage. Une journée de formation devrait donc vous permettre d’apprendre quelque chose de précis. Vérifiez que la formation que vous voulez prendre annonce clairement les contenus que vous maîtriserez en sortant de celle-ci. Vérifiez aussi le nombre de participants acceptés. Plus les participants seront nombreux, plus vous devez vous attendre davantage à une sorte de cours ou conférence qu’à une autre forme d’enseignement où la pratique, par exemple, serait privilégiée.
Le coût d’une journée de formation qui dure entre 6 et 8 heures tourne habituellement autour de 125$ excluant les repas.
Une conférence.
 
Une conférence est une présentation, généralement devant un large public, d’un sujet précis. Une conférence a pour but soit de sensibiliser les gens à une chose donnée, soit d’aller un peu plus loin. Certaines conférences donnent des trucs pratiques à appliquer alors que d’autres restent générales. À vous de voir ce que vous désirez en fonction de ce qui est annoncé.
Le coût d’une conférence est généralement autour de 25$.
Un atelier.
 
Un atelier, comme son nom le dit, consiste à mettre en pratique certaines notions ou habiletés concrètes. C’est sous ce titre que beaucoup d’intervenants proposent des activités de week-end. Cependant, tous les ateliers ne sont peut-être pas des ateliers. Par exemple, le nombre de participants peut jouer un grand rôle dans l’efficacité de votre apprentissage. Un atelier comporte habituellement autour de 15 personnes pour un intervenant. Ce dernier peut alors prendre le temps de répondre à toutes vos questions et superviser personnellement vos exercices. Au-delà, il est pratiquement impossible de vous superviser. N’hésitez pas à demander le nombre de participants admis et le nombre de personnes ressources à votre disposition pour votre apprentissage. J’ai vu des ateliers très efficaces à 45, mais outre le formateur principal, deux ou trois personnes accompagnaient et supervisaient vos progrès.
Le coût d’un atelier tourne, comme une formation autour de 125$ pour une journée. Cependant, dû au petit nombre de personnes admises, il peut arriver que ce coût grimpe à 150$.
Le coaching.
 
Le coaching vise à actualiser le potentiel d’une personne qui n’est ni en souffrance, ni aux prises avec un problème de santé mentale, dans le but de concrétiser un projet. Le coaching se décline en actions concrètes et est habituellement offert en individuel. Au Québec, un coache ne peut pas offrir de services en regard de problèmes psychologiques et si ces derniers vous paralysent, doit vous référer à un psychothérapeute compétent. Cependant, notamment chez les coaches utilisant la PNL (programmation neurolinguistique), il arrive qu’on puisse venir à bout de certaines résistances. À vous de voir.
Un coach se choisit non seulement pour ses compétences mais aussi par affinités. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec un coach (c’est aussi vrai pour un psychothérapeute), n’hésitez pas à en changer. On sait habituellement en deux ou trois séances si on va bien travailler ou pas avec la personne choisie.
Évidemment, le prix d’un coach peut varier en fonction de sa notoriété et vous risquez de payer plus cher un coach reconnu.
Néanmoins, le prix d’une séance de coaching personnel tourne autour de 100$ à 125$ pour une heure en individuel. Le coaching d’affaires est un peu plus cher (autour de 150$).
En outre, plusieurs coaches offrent des rabais si vous prenez un forfait d’un certain nombre de séances. N’hésitez pas à magasiner.
Les contenus gratuits.
 
Beaucoup de gens vous offrent des vidéos gratuites, des e-book gratuits et même une séance de coaching gratuite.
C’est bien. N’hésitez pas à en profiter.
Mais ne vous attendez pas à des miracles.
Le développement personnel est une industrie. Je vous l’ai dit plus haut.
Or, les gens qui offrent ces trucs gratuits doivent, comme je le disais plus haut,  payer leur loyer, manger et vivre comme tout le monde. Ils ne peuvent pas offrir leurs services gratuitement.
Par conséquent, les vidéos, e-books etc. qui sont offerts à titre gratuits sont en quelque sorte une promotion des services de la personne qui les offre. Par exemple, vous devrez donner votre adresse courriel pour les obtenir, ce qui est une bonne façon de faire croître la « mailing list » de l’intervenant.
En outre, ces offres bien que très utiles et intéressantes, contiennent quelques trucs tout au plus et ne remplacent pas une démarche sérieuse. Profitez-en donc pour ce qu’ils sont : un contenu intéressant à appliquer dans le contexte d’une pub.
Bref, n’hésitez pas à aller plus loin que le simple contenu, si intéressant soit-il. Vous ne vous développerez pas en surfant indéfiniment sur des contenus gratuits.
Les livres.
 
Beaucoup de gens privilégient les livres comme façon de faire leur apprentissage. Un livre, c’est bien. C’est même très bien. Trois, c’est encore mieux… mais ça ne change rien. En fait, la plupart des livres de développement personnel proposent des exercices à faire… et la plupart des gens ne les font pas. Il s’ensuit que vous pouvez lire toute l’année sans qu’aucun changement ne se produise dans votre vie.
Dans tout les cas, les résultats sont votre responsabilité.
 
Quel que soit le moyen utilisé pour vous développer, quelle que soit l’habileté de la personne que vous avez choisie pour vous accompagner, votre développement est toujours votre responsabilité. Personne ne va changer à votre place. Personne ne va se mettre en route sur votre chemin. Personne ne va vous forcer à changer malgré vous. Même si ça vous coûte la peau des fesses.
Dans tout changement, il y a des forces d’ouverture et des forces de fermeture. Vous êtes responsable de votre chemin de vie et des forces qui l’accompagnent.
Si vous n’êtes pas absolument certain que vous désirez faire ce changement, ne gaspillez pas votre argent, cela ne changera rien.
Vous êtes peut-être en revanche sur le point de vous mettre en mouvement. Je vous y encourage de tout mon cœur.
Vous avez peut-être trouvé cher les prix que je viens de vous indiquer. Mais considérez ceci : nous gaspillons près de 3000$ par an dans la tôle de notre voiture. Valez-vous plus que votre voiture?

 

Bons changements.
PARTAGER
Article précédentQUI PORTENT LES MURS PORTEURS?
Prochain articleLA PAUVRETÉ MONOPARENTALE
Jean Rochette
Coach personnel, psychologue et psychothérapeute, Jean Rochette se passionne pour nos deux chemins de vie: pour soi (nos enjeux) et pour les autres (la mission). Il est l'auteur de "Faites exploser vos couleurs" aux Éditions du Dauphin Blanc. Diplômé de niveau maîtrise (Master) en Sciences de la religion (Université de Sherbrooke) et en Psychologie (Université Laval), il a enseigné pendant 32 ans dans un collège du Québec.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix − huit =