Accueil Argent PRENEZ RESPONSABILITÉ DE VOS DÉCISIONS.

PRENEZ RESPONSABILITÉ DE VOS DÉCISIONS.

758
0
PARTAGER

Nous voyons souvent apparaître toutes sortes d’offres de conférences, de formations et d’ateliers. Moi-même je fais ce genre d’offre.Je suis toujours surpris et amusé de voir certaines personnes y réagir.

On entend de tout: c’est trop loin, c’est trop cher, c’est trop long, c’est trop… trop… trop…

En réagissant comme cela, ces personnes ne parlent pas d’elles mais de l’autre. Elles ne s’approprient pas leur décision. Elles portent un jugement sur l’autre. Pourtant, n’avons-nous pas appris à dire d’un plat « je n’aime pas ça » plutôt que « ce n’est pas bon »?

Les choses seront toujours trop loin, trop chères et trop longues pour quelqu’un que ça n’intéresse que peu.

Soyez, en 2015, de celles et ceux qui s’approprient leur décision.

Ne dites pas « c’est trop loin ».

En grande souffrance, je me suis déjà inscrit à un atelier sans même savoir où c’était parce que j’avais identifié que ça pourrait me sauver la vie. Ma conjointe est déjà allé en Inde pour recevoir une formation qu’elle avait identifié fondamentale. Des gens se déplacent à travers le monde pour apprendre de telle ou telle personne. Je suis allé aux États-Unis assister à un concert de Peter Paul and Mary (oui, je suis vieux) parce que je voulais les entendre au moins une fois avant qu’ils meurent. (Et vous savez quoi? Mary est décédée l’année suivante…)

Quand nous sommes motivés, ce n’est jamais trop loin. Dites plutôt: ça ne m’intéresse pas assez pour me déplacer à cet endroit. Là, vous parlez de vous.

Ne dites pas « c’est trop cher ».

Ça, ça parle de la personne qui organise le truc et dont on ne connait pas les frais d’organisation. Ce n’est jamais trop cher si l’on a identifié que cela pourrait être la chose la plus importante de l’année.

J’ai déjà « quêté » le prix d’un atelier à des amis parce que j’avais identifié que je devais être là et que j’étais fauché. Je connais quelqu’un qui a fait le choix de vivre dans un 2 1/2 sans voiture pendant 14 ans pour se payer sa psychanalyse parce qu’elle avait identifié que c’était ça dont elle avait besoin.

Dites plutôt: j’ai d’autres priorités financières. Ce n’est pas là que je choisis de mettre mon argent. Là, ça parle de vous. De vos choix. De votre vision des choses.

Ne dites pas: c’est trop long. 

Ça parle d’une durée, mais pas de vous.

Il y a des choses pour lesquelles il faut mettre le temps. Il y a des gens qui déplacent tout pour vivre une retraite de silence de deux semaines parce qu’ils ont identifié que cela leur ferait du bien. Il y a des gens qui bloquent leur horaire durant un mois parce que c’est important. Il y a des gens qui se mettent n en arrêt de travail sans trop de ressources pour arriver à se reconstruire.

Le temps que ça prend, c’est une variable extérieure. Ce qui parle de vous, c’est le temps que vous voulez y mettre. Dites donc: je ne veux pas y consacrer ce temps.

De toute façon, vous parlez de vous. Tout le temps. Pourquoi alors ne pas l’assumer et prendre responsabilité de vos décisions?

Si le bonheur était à 200 kilomètres, vous n’iriez pas?

Les choses qui sont offertes ne sont jamais trop loin, trop chères ou trop longues. Elles sont. Simplement.

À partir de là, identifiez si c’est important pour vous et agissez comme tel.

Prenez responsabilité de vos décisions.


PARTAGER
Article précédentLA PAUVRETÉ MONOPARENTALE
Prochain articleN’ATTENDEZ PAS LA LUNE… ALLEZ LA CHERCHER.
Jean Rochette
Coach personnel, psychologue et psychothérapeute, Jean Rochette se passionne pour nos deux chemins de vie: pour soi (nos enjeux) et pour les autres (la mission). Il est l'auteur de "Faites exploser vos couleurs" aux Éditions du Dauphin Blanc. Diplômé de niveau maîtrise (Master) en Sciences de la religion (Université de Sherbrooke) et en Psychologie (Université Laval), il a enseigné pendant 32 ans dans un collège du Québec.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 − 8 =